Serveurs, Cloud, IP, DNS…astuces techniques de l’hébergement de sites

site Web à l'hébergement
Comment garantir la sécurité de votre site Web à l’hébergement ?
avril 13, 2016
Hébergement d’applications sur le Web,
Hébergement d’applications sur le Web, de quoi il s’agit…
avril 13, 2016
l'hébergement de sites

L’accès à votre site internet se fera en saisissant son nom de domaine dans la barre URL d’un navigateur. Il relie par la suite le nom de domaine avec l’adresse IP du site internet pour que ce dernier puisse apparaître. Sans un protocole de liaison appelé DNS, cette connexion ne sera pas réalisable. La zone DNS est la base même des données puisqu’elle contient les enregistrements sur un nom de domaine.

Notion d’IP et de DNS

Quand un internaute visite votre page internet, il interroge son navigateur web. Le navigateur questionne par la suite des serveurs DNS pour connaître l’adresse IP du serveur qui héberge le site web. Dès qu’il reçoit la réponse, le navigateur passe à l’étape suivante c’est-à-dire qu’il interroge une seconde fois le serveur pour demander une page. Le serveur entame alors la recherche d’une page précise sur ses disques durs dans le cas d’une page statique sinon s’il s’agit d’une page dynamique, il va élaborer la page avec un script avant de l’envoyer au navigateur qui l’affiche sur l’écran de l’internaute. L’endroit où sont placés les serveurs est important puisque la majorité des moteurs de recherche est axée sur la localisation des serveurs pour réaliser le référencement d’un site internet.

L’hébergement Cloud : qu’est-ce que c’est ?

Les services d’hébergement Cloud proposent de l’espace d’hébergement pour les sites internet sur divers serveurs virtuels. Avec cette option, les internautes peuvent stocker leurs ressources informatiques dans des réseaux de serveurs physiques. Contrairement aux services informatiques, l’hébergement Cloud est accessible en tant que service mais non pas comme étant un produit. Il peut plutôt être comparé aux prestations comme l’électricité ou encore le gaz.

Les clients peuvent ainsi bénéficier du service quand ils le souhaitent selon les besoins du site internet et ne paieront que ce qu’il utilise. Opter pour cette forme d’hébergement est une alternative efficace à l’hébergement de sites sur des serveurs physiques qu’il s’agit d’un hébergement dédié ou d’hébergement partagé. Dans ce cas, le réseau de serveurs qui est utilisé est très vaste puisqu’on parle de serveurs multiples issus de divers data centres localisés à plusieurs emplacements géographiques. Le Virtual Data Centre ou le VDC est un exemple concret du concept d’hébergement Cloud pour les petites ou grandes entreprises. Il s’agit d’un réseau virtuel de serveurs dans le Cloud qui peut être employé pour héberger l’ensemble de l’équipement informatique d’une société y compris tous les sites internet qu’elle possède.